Resources

Ayude a los Ogiek a recuperar sus tierras ancestrales en Chepkitale, en el Monte Elgon, Kenia - Petición de donativos

Los Ogiek del Monte Elgon, Kenia, están a punto de llegar a un acuerdo legal por el que se les devolverán sus tierras ancestrales. Sin embargo, necesitan urgentemente ayuda financiera (alrededor de £5000) para poder dar estos últimos pasos. Es una oportunidad extraordinaria para que recuperen su tierra y continúen con sus medios de vida sostenibles, una oportunidad extraordinaria para que sean legalmente reconocidos y no vuelvan a verse amenazados de desalojo.

Aidez les Ogiek à retrouver leurs terres ancestrales à Chepkitale, au Mont Elgon au Kenya – Demande de donations

Les Ogiek du Mont Elgon, au Kenya, sont sur le point d’arriver à un accord juridique qui permettra que leurs terres ancestrales leur soient restituées. Néanmoins, ils ont besoin de toute urgence d'une aide financière (environ 5000 £) afin de rendre ces dernières étapes possibles. Il s’agit pour eux d'une occasion extraordinaire de reprendre possession de leur terre et de conserver leurs moyens de subsistance durables, d’une occasion extraordinaire d’obtenir une reconnaissance juridique afin qu’ils ne soient plus menacés d’expulsion.

Los recolectores de miel Ogiek del Monte Elgon y los Sengwer de las colinas de Chepkitale en Kenia necesitan ayuda urgente

El 6 de junio de 2000 los páramos de Chepkitale (el lado keniata del Monte Elgon) fueron mencionados en el boletín oficial del Estado: las tierras de pastoreo y los bosques en los que los Ogiek han vivido desde tiempos inmemoriales habían sido convertidas en reserva cinegética sin consultar a los Ogiek. Como consecuencia les obligaron a abandonar sus colinas, su bosque, su miel, su ganado y su trashumancia, y les hicieron vivir en parcelas de apenas una hectárea situadas en las llanuras. A su alrededor ubicaron a otros pueblos dominantes. Exaltados por los políticos durante el período previo a las elecciones de 2007, estos pueblos formaron una milicia armada, la SLDF o Sabaot Land Defence Force (Fuerza de Defensa de la Tierra Sabaot), que violó y asesinó a los Ogiek hasta que huyeron y regresaron a las tierras altas de Chepkitale.

Les cueilleurs de miel des hautes collines du Kenya ont besoin d’une urgente aide: les Ogiek du Mont Elgon et les Sengwer des Chepkitale

Le 6 juin 2000, les landes Chepkitale (le versant kényan du Mont Elgon) ont fait l’objet de publication dans la gazette officielle: les pâturages et les forêts où vivaient les Ogiek  depuis un temps immémorial sont devenus une réserve sans que les Ogiek aient été consultés. Ils furent ensuite contraints d’abandonner leurs collines, leur forêt, leur miel, leur bétail et la transhumance pour vivre sur de minuscules parcelles de terre de 2,5 acres dans les plaines. Les terres environnantes furent octroyées à des peuples voisins dominants. Galvanisés par des politiciens lors de la période précédant les élections de 2007, certains constituèrent une milice armée, la SLDF (Sabaot Land Defence Force, Force de défense de la terre des Sabaot), qui viola et assassina les Ogiek jusqu’à ce qu’ils fuient à nouveau vers les Chepkitale.

Les peuples autochtones et les aires protégées en Afrique : du principe à la pratique - Étude de cas n° 3 - Kenya

Les Ogiek de la Forêt de Mau au KenyaLe massif forestier de Mau est la région forestière indigène la plus vaste située au voisinage de massifs montagneux de l’Afrique de l’Est. Il couvre une superficie d’environ 350 000 ha. Il est localisé à 170 km environ au nord ouest de Nairobi et s’étend le long du district de Kericho à l’ouest, du district de Narok au sud, du district de Nakuru au nord et de celui de Bomet au sud-ouest.