Resources

Informations récentes concernant les mesures de sauvegarde de la Banque mondiale

L’examen et la mise à jour des mesures de sauvegarde de la Banque mondiale actuellement en cours constituent tout d’abord une occasion de moderniser les politiques de la Banque et de les consolider afin qu’elles se conforment aux normes internationales en matière de droits humains et d’environnement. Un processus de mise à jour complet et effectif pourrait également permettre de combler les lacunes et de corriger les faiblesses systématiques du cadre de sauvegarde de la Banque mondiale, ce dont il a bien besoin, et notamment de remédier aux défauts des mécanismes de mise en œuvre des mesures de sauvegarde. Le Forest Peoples Programme (FPP) et d’autres organismes qui surveillent la banque sont engagés dans le développement de contributions indépendantes à un stade précoce du processus d’examen de la Banque, notamment concernant la définition de l’approche au processus de consultation de la Banque. Dans le cadre de vastes réformes mises en place par le nouveau Président de la Banque mondiale, le docteur Jim Kim, cet examen des mesures de sauvegarde pourrait participer de façon significative à la définition d’une nouvelle orientation pour la Banque et se faire l’écho d’une nouvelle série de valeurs.

Les peuples autochtones appellent le nouveau Président de la Banque mondiale à renforcer les mesures de sauvegarde visant à protéger leurs droits

Alors que le nouveau Président de la Banque mondiale entrait en fonctions, à Rio+20 98 organisations de peuples autochtones et 48 ONG ont publié une lettre ouverte à l’attention de Jin Yong Kim faisant part de leur frustration et préoccupations quant à l’examen des mesures de sauvegarde actuellement en cours, ainsi que la dilution progressive et l’absence de mise en œuvre des engagements visant à respecter les droits des peuples autochtones.