Eastern DRC - Interahmwe attack Twa communities Statement compiled from reports received from UEFA* and ADELIPO-Congo**

Eastern DRC - Interahmwe attack Twa communities Statement compiled from reports received from UEFA* and ADELIPO-Congo**

Despite the pledge in November 2003 by the DRC government to root out Hutu rebel elements, ‘Pygmy’ communities in north and south Kivu are reporting increased attacks by Interahamwe. Adolphine Muley of the Twa women’s organisation UEFA (Union pour l’Emancipation de la femme autochtone Pygmée) reported on 19 January 2004:

« … les Interahamwe font rage dans les villages de la province notamment dans mon village à Bunyakiri. La population s’est déplacé massivement et présentement avec le rapport de notre animateur qui est venue hier soir a Bukavu; au bureau de UEFA Bunyakiri, il y a déjà 42 familles pygmées déplacées jusque hier ! … A Kalehe, il y a 1 personne qui était tué et 6 enlèvement maintenant jusque là il n’y a qu’un seul qui est retournée au village … »

Boutros Kalere, Coordinator of the Kalehe-based Twa organisation ADELIPO-Congo (Actions de Développement pour la Promotion des Droits Humains et Gestion des Intérêts des Pygmées Originaires du Congo) says

  « C’est avec un grand regret que nous vous annonçons une attaque des Interahamwe qui a eu une incidence grave dont la perte en vies humaines et beaucoup de dégâts matériels en territoire de Kalehe en date du 15 décembre 2003. En effet, au niveau de Kalungu/Bushushu, en territoire de Kalehe / Sud Kivu, une attaque des « Interahamwe » a eu lieu et plusieurs dégâts ont été enregistrés. Sur le plan humain, au cours de cet événement, nous avons perdu un de nos membres, Monsieur KOMBORA CINJULULU ; un vieux sage qui servait beaucoup dans la cohésion communautaire et dans l’initiation des jeunes. A part cet assassinat, 9 autres pygmées ont été emportés par cette bande armée comme leurs porteurs et ne sont jamais revenus depuis deux semaines. Nous citons : kasereka, zairois masitora, moise naluha, mupipi basalake, katenda, mangavi Nimba, maisha kamushi, salomono et enock. Tous sont responsables des familles et nous nous inquiétons de leur sort.

Du point de vue matérielles, 80 maisons ont été détruites (incendiées) dont 30 huttes pygmées. Plusieurs autres biens tels que les filets de pêche, matériels aratoire (pour l’agriculture), les matériels de chasse, les kits de cuisine pour les ménage, etc, ont été pillés. Les conséquences de ces incidents sont dramatiques ; tous ces peuples et surtout les pygmées sont sans abris et ne bénéficient d’aucune quelconque assistance. »

Dorothy Jackson of the UK-based Forest Peoples Programme said “These attacks demonstrate the vulnerability of the indigenous Twa people of the region. Displaced and traumatised, the Twa are seeking help from local Twa NGOs who lack the means to assist them. The aid programmes of international relief agencies are generally designed with the local majority culture in mind and frequently fail to reach the Twa and other Pygmy communities. We urge the relief agencies to work with Bukavu and Goma-based Twa organisations to distribute emergency assistance in the form of sheeting, food and clothing to Twa communities”.

Contact details:

 

UEFA (Union pour l’Emancipation de la femme autochtone Pygmée) – uefafr@yahoo.fr tel: +250 0852 7744

ADELIPO-Congo (Actions de Développement pour la Promotion des Droits Humains et Gestion des Intérêts des Pygmées Originaires du Congo) – adelipocongo@yahoo.fr