Recursos

Cameroun : Déclaration des ONGs et Associations sur l'accaparement des terres par l'administration et la société Biopalm Energy Limited

En réponse à la publication d'un décret attribuant une grande partie de leurs terres ancestrales à une société productrice de palmiers à huile, les communautés autochtones Bagyeli, ainsi que les ONG et associations nationales et internationales qui les soutiennent, ont publié un communiqué appelant le gouvernement camerounais à reconsidérer leur

Terre sans titre - les Bagyeli d'Océan

Au cours des 3 dernières années, quatre communautés bagyeli autochtones ont cartographié et surveillé leurs forêts afin de garantir les droits sur les terres dont elles dépendent pour survivre.

Une action urgente est nécessaire afin de mettre fin à la prise de contrôle sur des terres des peuples autochtones pour des projets de grande envergure en Indonésie

Une action urgente est nécessaire pour mettre fin à la prise de contrôle sur des terres des peuples autochtones pour des projets de grande envergure dans des provinces où les forêts abondent comme le Kalimantan et la Papouasie en Indonésie. La destruction des forêts et des rivières sape les moyens de subsistance des Autochtones locaux, et détruit les terres ancestrales. Entre 40 et 70 millions de personnes des zones rurales d’Indonésie dépendent de l’accès aux terres et aux ressources, y compris pour l’eau potable et l’assainissement. Ces terres et ressources sont protégées par des lois coutumières.

Victoire juridique pour Santa Clara de Uchunya

Flash info : Une décision juridique historique pour les peuples autochtones du Pérou lorsque la plus haute instance du pays a accepté de résoudre l’action en justice déposée par la communauté Shipibo de Santa Clara de Uchunya.

5 nouvelles plaintes contre la plus grande compagnie d’huile de palme d’Indonésie

Des ONG indonésiennes, libériennes et internationales viennent de soumettre cinq nouvelles plaintes (ci-jointes) contre Golden Agri Resources (GAR), la plus grande entreprise de production d’huile de palme en Indonésie. D’après les ONG, GAR, qui fait partie de l’énorme conglomérat Sinar Mas (Golden Rays) – sous le contrôle de la famille Widjaja, avec des intérêts dans des secteurs allant de l’huile de palme et de la pulpe à papier à l’immobilier et au secteur banquier – échoue à se mettre en conformité avec les normes RSPO.

Appel à la solidarité et au soutien depuis l’Amazonie péruvienne

À la mi-juillet, Forest Peoples Programme a lancé une page de sociofinancement pour contribuer à la recherche de solutions urgentes que demande Santa Clara de Uchunya, une petite communauté shipibo qui lutte pour empêcher la destruction de ses forêts et de ses modes de vie par une société de production d’huile de palme et des trafiquants de terrains.

« Sans droits fonciers autochtones, il n’y aura ni Amazonie ni sécurité pour l’humanité »

Oslo, mercredi 27 juin 2018. À la veille de son intervention devant le Forum d’Oslo sur les forêts tropicales (OTFF), l’organisation autochtone nationale péruvienne AIDESEP a publié un rapport conjoint avec le Forest Peoples Programme (FPP) qui met en exergue les échecs répétés du gouvernement péruvien pour respecter ses engagements progressifs de reconnaissance des droits fonciers autochtones. Sur une note positive, ce rapport rend compte des progrès rapides dans l’enregistrement des terres autochtones grâce aux programmes de financement décentralisés mis en place et supervisés par des organisations autochtones.

Un marathon n’est pas un sprint : le rôle du financement international de la lutte contre les changements climatiques pour garantir les droits fonciers autochtones au Pérou

À la veille de son intervention devant le Forum d’Oslo sur les forêts tropicales (OTFF), l’organisation autochtone nationale péruvienne AIDESEP a publié un rapport conjoint avec le Forest Peoples Programme (FPP) qui souligne les échecs répétés du gouvernement péruvien pour respecter ses engagements progressifs de reconnaissance des droits foncie

Peuples autochtones et défenseurs de la forêt bravent les meurtres et les intimidations pour exhorter les gouvernements européens à respecter leurs engagements en matière de droits humains et lutter contre la déforestation due aux matières premières

Des dirigeants autochtones et des défenseurs des droits humains de quatre pays abritant des forêts tropicales se rendent à Paris pour appeler instamment à agir contre la déforestation et les violations des droits humains lors de la réunion multipartite du 27 juin du

La menace de la criminalisation

L’année 2017 a été marquée par un nombre record d’assassinats de défenseur-e-s des droits humains. À la suite de la mort de Berta Cáceres en mars 2016,(1) on a constaté une plus grande prise de conscience de

The State of the Global Paper Industry 2018

« Les peuples autochtones ont le droit, reconnu dans le droit international, d’accorder ou de refuser leur consentement aux projets d’exploitation qui les affecteront, et de plus en plus d’entreprises de l’industrie papetière s’engagent à respecter ces dr

Nouvel Administrateur de Forest Peoples Programme

Nous sommes ravis d’annoncer que Forest Peoples Programme a nommé James Whitehead, son nouvel Administrateur.James a rejoint notre équipe internationale de 55 membres en avril 2018 et dirige