Dico Luckyharto: un hommage

Dico Luckyharto
Dico Luckyharto

Dico Luckyharto: un hommage

Dico Luckyharto – 2 janvier 1974 – 22 septembre 2018

Dico Luckyharto était un membre extrêmement important de l’équipe de Forest Peoples Programme en Indonésie. Son style modeste et humble, et son dévouement profond à la justice environnementale et aux problématiques liées aux droits de l’homme transparaissant dans son travail. Dico disait toujours que ce qui le rendait le plus heureux était de travailler directement avec les communautés locales, les aider à résoudre leurs problèmes les plus pressants, ainsi que développer avec elles des solutions à long terme.

Dico insistait toujours sur l’importance de travailler de manière intégrée avec les peuples de la forêt, en abordant simultanément les thèmes des droits fonciers, de la mobilisation communautaire, des connaissances et des modes de vie. Il avait une connexion profonde, même mystique, avec la nature et prenait toujours énormément de plaisir à voir de nouveaux animaux et les prendre en photo. Il croyait sincèrement en des alternatives communautaires au modèle économique mondial actuel, dont il dénonçait les pratiques destructives pour l’environnement et les hommes.

Voyager à travers l’Indonésie avec Dico était aussi très agréable. Il prenait la vie très au sérieux, mais il avait aussi un sens de l’humour énorme et adorait rire, chanter, discuter et faire des blagues. Son calme sens du devoir, sa timidité réfléchie relevée tout à coup par son grand sourire et un éclat de rire vont me manquer. Dico savait écouter et était aussi un penseur. Il voyait au-delà des premières impressions, et recherchait toujours les vérités cachées ; c’est pour cette raison que ses collègues appréciaient particulièrement sa perspicacité et les critiques qui, bien que déclarées d’une voix mesurée, n’en étaient pas moins tranchantes.

D’après ce que j’ai pu comprendre de nos échanges au cours des années, Dico est né dans une grande famille rurale dans le centre de Java et a ensuite été élevé dans la partie est par d’autres membres de sa famille. Il m’a expliqué que cette éducation a développé en lui cette passion pour la nature et l’importance qu’il portait au savoir local et aux différents rapports avec l’environnement. En parallèle, il s’est aussi engagé envers des processus de paix et de non-violence. Sa curiosité naturelle pour le monde et son assiduité ont été récompensées lorsqu’il a reçu son diplôme de l’Université d’agriculture de Bogor (IPB), suite auquel il a pu obtenir une bourse pour étudier un master à l’université des Nations Unies au Costa Rica. Avant de se joindre à FPP, Dico avait déployé ses efforts et partagé ce qu’il avait appris en travaillant avec les communautés rurales et les peuples autochtones des Philippines et de Bornéo.

Où qu’il aille, Dico a développé des amitiés proches et longues, de la Corée au Costa Rica, des Philippines en Papouasie. Et comme j’ai pu m’en rendre compte lors de ses funérailles, sa famille, ses collègues à l’université ainsi que ses autres associés lui vouaient un respect profond. Nous offrons nos plus sincères condoléances à sa femme et âme sœur, Vidy. Bien que le temps qu’il a passé avec FPP ait été court, son travail continuera à porter des fruits pendant plusieurs longues années. Dico Luckyharto a fait du monde un endroit meilleur.

Marcus Colchester