Projets et priorités du FPP pour la COP13 de la CDB à Cancun, Mexique

La treizième réunion de la Conférence des Parties à la Convention sur la diversité biologique (COP13 CDB) se tiendra à Cancun, au Mexique, du 4 au 17 décembre 2016. Pour les peuples autochtones et les communautés locales, cet événement sera l’occasion de mettre en évidence leurs contributions à la conservation et à l’utilisation durable de la biodiversité, et de célébrer l’importance et le dynamisme des savoirs traditionnels et de la diversité culturelle.

La Banque mondiale sape des décennies de progrès dans l’établissement de protections pour les droits des peuples autochtones

Le 4 août 2016, le Conseil exécutif de la Banque mondiale approuvait sa nouvelle approche en matière de mesures de sauvegarde, détaillée dans un document intitulé « Cadre environnemental et social ».

Principaux résultats du Congrès mondial de la nature de l’UICN pour les peuples autochtones

Lors du Congrès mondial de la nature de l’UICN qui s’est tenu à Hawaii en septembre 2016, des motions importantes ont été adoptées qui demandent la reconnaissance des droits des peuples autochtones et des communautés locales là où des aires protégées ont été créées sur leurs terres et territoires.

Une nouvelle plateforme pour les peuples autochtones au Cameroun

Les peuples autochtones des forêts du Cameroun se sont rassemblés pour former une plateforme officielle afin de mieux représenter leurs points de vue aux échelons local, national et international.

Pour la première fois au Cameroun, des représentants de plus de cinquante communautés autochtones baka et bagyeli se sont rassemblés en vue de former une organisation nationale représentant les peuples des forêts du Cameroun et défendant leurs droits aux niveaux local, national et international.

La chaîne d’approvisionnement du bois et les politiques en matière de déforestation de l'UE seront-elles mises en conformité avec le droit international des droits humains ?

En juillet 2014, la Commission européenne a entamé une évaluation du Plan d’Action FLEGT de l’UE. FLEGT (Forest Law Enforcement, Governance and Trade) signifie application des réglementations forestières, gouvernance et échanges commerciaux, et constitue la réponse de l'UE à l’exploitation forestière illégale et au commerce illicite qui y est associé. Le plan d’action a été adopté en 2003, et depuis cette date plusieurs accords de partenariat volontaires (APV) entre l'UE et les pays producteurs ont été négociés dans le cadre de cette initiative. Grâce à l'amélioration de la réglementation et de la gouvernance forestières, les APV sont censés garantir que le bois et les produits du bois exportés vers l'UE sont licites.

Les communautés bagyeli et bantu d’Océan se sont fait entendre par les autorités locales

En 2012, l’entreprise du secteur de l’huile de palme singapourienne Biopalm Energy Limited s’est vu octroyer une concession provisoire pour l’établissement d’une plantation de palmier à huile. Les communautés locales affectées, à savoir les communautés autochtones bagyeli ainsi que les communautés bakoko et bass’aa bantu, n’ont pas été consultées et n’ont reçu que peu d’informations concernant le projet. Depuis 2012, le FPP et l’ONG autochtone communautaire Okani travaillent avec les communautés d’Océan, situées au sud du Cameroun. Okani et le FPP ont donné aux communautés susceptibles d’être affectées davantage de détails concernant le projet, et leur ont expliqué quels sont leurs droits concernant le projet, afin qu’elles puissent décider en connaissance de cause si elles soutiennent le projet ou s’y opposent, et comment négocier au mieux avec l’entreprise.