Déclaration du FPP : l’inclusion d’éminents défenseurs des droits humains sur la liste des « terroristes » aux Philippines est une attaque inacceptable contre le système international des droits humains

Joan & Vicky
Joan & Vicky

Déclaration du FPP : l’inclusion d’éminents défenseurs des droits humains sur la liste des « terroristes » aux Philippines est une attaque inacceptable contre le système international des droits humains

Le Forest Peoples Programme est une organisation des droits humains qui œuvre depuis des décennies avec les organisations et mouvements de peuples autochtones et de peuples des forêts afin de faire progresser les droits humains. Nous sommes choqués et consternés par l’inclusion d’éminents défenseurs des droits humains dans la récente liste du gouvernement des Philippines, qui désigne un grand nombre de personnes aux Philippines comme des « terroristes ».

La Rapporteuse spéciale des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones, Vicky Tauli-Corpuz, se consacre à la cause des droits autochtones depuis plus de 40 ans, et a participé à la rédaction de la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones, une déclaration historique, adoptée par l’Assemblée générale des Nations Unies en 2007. Joan Carling, également mentionnée dans la liste, a été membre de l’Instance permanente des Nations Unies sur les questions autochtones, et co-préside désormais le Grand groupe des peuples autochtones sur les Objectifs de développement durable. Jose Molintas, un avocat travaillant aux Philippines, fut l’un des premiers membres du Mécanisme d’experts sur les droits des peuples autochtones.

L’inclusion de ces personnes et d’autres qui se consacrent elles aussi à la réalisation pacifique des droits humains constitue une attaque contre la lutte des peuples autochtones pour la réalisation équitable de leurs droits, y compris leurs droits aux terres, aux ressources, aux cultures et à leurs avenirs collectifs. Ces personnes ont contribué à la réalisation de progrès dans le cadre juridique international sur les droits des peuples autochtones et au développement mondial d’un mouvement fort et efficace de peuples autochtones. Elles ont également contribué de manière significative au bien-être de toute l’humanité en s’engageant activement dans les processus locaux, nationaux et mondiaux sur le développement durable, la biodiversité et le changement climatique.

Le Forest Peoples Programme a cherché à obtenir du gouvernement des Philippines l’assurance qu’il fera marche arrière, mais aucune réponse n’a été donnée. Nous sommes solidaires de nos collègues et amis dans leur travail de défense des droits des peuples autochtones et d’opposition aux efforts de l’État de criminaliser les militants des droits humains aux Philippines.

Les actions du gouvernement des Philippines constituent une attaque contre la protection internationale des droits humains des peuples autochtones, et contre les droits humains de tout un chacun. Parmi d’autres voix qui s’élèvent à l’échelon international pour faire part de leurs préoccupations, nous exprimons notre vive opposition à ces événements inquiétants et formulons l'espoir que cette attaque prendra fin aussi rapidement que possible.