Les peuples autochtones en Ouganda rendent public le Mémorandum de Kisoro – un document historique présentant leurs droits

A view from Kisoro - one of the volcanos marking ancestral land, now inaccessible
A view from Kisoro - one of the volcanos marking ancestral land, now inaccessible

Les peuples autochtones en Ouganda rendent public le Mémorandum de Kisoro – un document historique présentant leurs droits

En juin 2018, des représentantes des peuples ik, tepeth, batwa, benet et ngikarimajong se sont réunis à Kisoro dans le cadre d’un atelier de peuples autochtones en Ouganda organisé par l’Organisation unie pour le développement des Batwa en Ouganda (UOBDU) avec le soutien du Forest Peoples Programme et du Groupe de travail international sur les affaires autochtones (IWGIA). Pendant la rencontre de 3 jours, les représentantes ont discuté des principales difficultés que leurs peuples rencontrent pour ce qui est d'obtenir une grande reconnaissance, et une meilleure protection, de leurs droits.  

À la fin de trois journées intenses de discussion, d'échanges et de rédaction, les représentantes ont rendu public le Mémorandum de Kisoro (disponible uniquement en anglais), une déclaration définitive de leurs droits et de leurs attentes en matière de soutien de la part de leur gouvernement et d’autres acteurs, dont le système des Nations Unies.  

Le Mémorandum de Kisoro a été présenté au gouvernement de l’Ouganda et à des représentantes d’organismes des Nations Unies réunis dans le cadre d'un atelier national tenu plus tard le même mois et a été très applaudi et apprécié.  Le Mémorandum et les revendications qu’il exprime seront présentés à New York dans le cadre des célébrations de la Journée internationale des peuples autochtones, le 9 août, offrant aux Batwa une excellente occasion de parler de l’importance de maintenir et de renforcer les identités et les cultures des peuples autochtones même lorsqu’ils sont séparés de leurs territoires ancestraux, comme c’est le cas des Batwa en Ouganda.   

FPP accueille favorablement et appuie le Mémorandum de Kisoro et attend avec intérêt les mesures devant être prises pour faire de cette déclaration une réalité pour les peuples de l'Ouganda.