Communiqué de presse : Les défenseurs des droits de l’homme obtiennent plus de protection grâce à un nouveau règlement RSPO

Oil palms, Indonesia
Oil palms, Indonesia
By
FPP

Communiqué de presse : Les défenseurs des droits de l’homme obtiennent plus de protection grâce à un nouveau règlement RSPO

Les communautés qui défendent leurs droits humains dans des zones de production d’huile de palme certifiées seront à présent mieux protégées grâce à un nouveau règlement annoncé cette semaine par la RSPO au Global Land Forum en Indonésie.

Le système global de certification de l’huile de palme (la Table ronde pour une huile de palme durable Roundtable on Sustainable Palm Oil, RSPO) vient d’adopter un nouveau règlement qui protègera l’anonymat et offrira plus de sécurité aux défenseurs des droits de l’homme dans les zones dans lesquelles ses membres opèrent.

Le règlement requiert de tous les membres de la RSPO qu’ils adoptent des mesures appropriées afin de le mettre en œuvre, c’est-à-dire les membres du secteur financier, les fabricants, distributeurs et ONG, et non pas seulement les plantations. Il met en place une assistance téléphonique discrète qui permettra de recevoir des plaintes en tout anonymat, intègre une analyse des risques en préemption afin d’identifier les zones géographiques où violence et intimidation sont plus courantes. Le règlement s’applique aux défenseurs des droits de l’homme, aux porteurs de plaintes, aux personnes qui tirent une sonnette d’alarme et aux portes-parole des communautés, dans la limite permise par les lois et les processus juridiques nationaux.

Le règlement présente aussi certaines mesures pour permettre une meilleure protection des personnes à risque de représailles qui en font état au Comité de traitement des plaintes de la RSPO.   

Mina Beyan des Social Entrepreneurs for Sustainable Development au Liberia remarque :

« L’engagement de la RSPO de ne faire l’acquisition de terres pour un projet de développement d’huile de palme qu’avec un Consentement libre, informé et préalable est bien trop souvent compromis lorsque les partis ayant un intérêt financier dans le projet ont recours à des actions d’intimidation, et que dès que les victimes se plaignent elles deviennent la cible de discriminations ou pire.

Espérons que ce nouveau règlement signifie la fin de ceci, au moins parmi les membres de la RSPO. »

 

Jamer Agustín López de la Fédération des communautés natives d’Ucayali au Pérou ajoute :

« Depuis que la communauté de Santa Clara de Uchunya et notre organisation FECONAU avons déposé en décembre 2015 notre plainte officielle contre Plantaciones de Pucallpa, un membre de la RSPO, pour s’être accaparés de nos forêts et les avoir détruites, nos chefs et leurs familles ont reçus des menaces de mort, ont été victimes d’intimidation ou de calomnie et se sont faits tirer dessus.

En réponse, nous avons collectivement demandé la protection, pour nous-mêmes et nos terres, du gouvernement, de la police et des Nations Unies, mais nous continuons à insister pour des éléments de solution plus définitifs.

Maintenant la compagnie a quitté la RSPO, mais des industries appartenant au groupe Romero, un autre membre de la RSPO, continuent à acheter leurs régimes, tandis que les menaces de mort et la destruction des forêts continuent.

Ce nouveau règlement devrait être mis en œuvre de façon urgente pour que toutes les compagnies impliquées doivent prendre des mesures proactives pour la protection des forêts et des défenseurs des droits de l’homme. »

Marcus Colchester, Senior Policy Advisor pour le Forest Peoples Programme, une organisation membre de la RSPO qui a aidé au développement du nouveau règlement en coordination avec le groupe de travail de la RSPO sur les droits de l’homme ajoute :

« La RSPO mène le pas parmi les organisations de certification de denrées de production, et devrait être suivie par ces derniers – dans les secteurs du bois, de la pâte à papier, du bœuf, du soja, du café, etc.

En attendant, nous avons hâte de voir plus de collaborations pour s’assurer de la mise en œuvre de ce nouveau règlement par tous les membres de la RSPO. C’est sur le terrain que ces changements sont absolument indispensables. »  

   

POUR PLUS D’INFORMATIONS OU POUR ORGANISER UN ENTRETIEN :

Marcus Colchester, Forest Peoples Programme (en Indonésie) :

·         marcus@forestpeoples.org

Tom Dixon, Communication Manager, Forest Peoples Programme :

·         tdixon@forestpeoples.org, +44 1608 690 760 | +44 7876 397 915 (au Royaume Uni)

www.forestpeoples.org