Ressources

Une action urgente est nécessaire afin de mettre fin à la prise de contrôle sur des terres des peuples autochtones pour des projets de grande envergure en Indonésie

Une action urgente est nécessaire pour mettre fin à la prise de contrôle sur des terres des peuples autochtones pour des projets de grande envergure dans des provinces où les forêts abondent comme le Kalimantan et la Papouasie en Indonésie. La destruction des forêts et des rivières sape les moyens de subsistance des Autochtones locaux, et détruit les terres ancestrales. Entre 40 et 70 millions de personnes des zones rurales d’Indonésie dépendent de l’accès aux terres et aux ressources, y compris pour l’eau potable et l’assainissement. Ces terres et ressources sont protégées par des lois coutumières.

Resolusi Maninjau

Resolusi Maninjau28 Januari 2016

Wilmar, “Kami butuh tindakan bukan ikrar”

Perusahaan perdagangan minyak sawit terbesar dunia, Wilmar International Ltd. (F34.SI / WLIL.SI), berikrar untuk menjalankan kebijakan ‘Nol Eksploitasi’ atau ‘Zero Exploitation’ di seluruh rantai pasoknya seiring dengan komitmennya untuk ‘Nol Deforestasi’. Sebagai NGO dan pegiat Hak Asasi Manusia (HAM) yang mendukung hak-hak masyarakat adat dan komunitas lokal -baik di Indonesia maupun di dunia, kami, sejumlah NGO dan masyarakat yang berkumpul di lereng bukit tepi Danau Maninjau, Sumatra Barat, 26-28 Januari 2016, menyampaikan pernyataan-pernyataan berikut:

Revue littéraire par Joji Cariño : « Pancur Kasih Empowerment Movement » et « Pancur Kasih Credit Union »

Conscient de la valeur historique de la documentation, le Mouvement d’émancipation Pancur Kasih (GPPK) consigne les expériences de ses trente années de travail comme outil d’apprentissage pour les générations présentes et futures de GPPK, les militants et les organisations de peuples autochtones ailleurs dans le monde.

- Jalons dans le travail de GPPK en réponse aux problèmes de la communauté dayak (1981-2011)

Introduction

Bulletin d'information FPP Octobre 2013 (PDF Version)

Chers amis, 

Le principe selon lequel la jouissance des droits humains constitue à la fois le moyen et l’objectif du développement souligne l’importance du suivi des droits humains comme un moyen de permettre aux détenteurs de droits d’exercer leurs droits, tout en rendant les États et les autres acteurs responsables de leurs obligations en matière de droits humains. 

Lembar Berita Elektronik FPP Oktober 2013 (versi PDF)

Teman-teman yang baik, 

Prinsip bahwa pemenuhan hak asasi manusia adalah sarana sekaligus tujuan pembangunan membawa perhatian pada pentingnya pemantauan hak asasi manusia sebagai sarana untuk memberdayakan para pemegang hak untuk menegakkan hak-hak mereka, seraya tetap menuntut tanggungjawab negara dan aktor-aktor lainnya untuk melaksanakan kewajiban hak asasi mereka.

Permohonan untuk Mempertimbangkan Lebih Lanjut mengenai Situasi Masyarakat Adat Merauke, Provinsi Papua, Indonesia, dalam Prosedur Aksi Mendesak dan Peringatan Dini dari Komisi Pemberantasan Diskriminasi Rasial. 25 Juli 2013

Subyek permohonan ini adalah kerusakan ekstrim yang ditimbulkan terhadap masyarakat adat Papua oleh proyek Merauke Integrated Food and Energy Estate (selanjutnya disebut “proyek MIFEE”), sebuah proyek agroindustri raksasa inisiatif Negara yang dijalankan oleh berbagai perusahaan, yang hingga saat ini mencakup tanah masyarakat adat Merauke seluas 2,5 juta hektare. Masyarakat adat yang terkena dampak proyek telah mengalami kehilangan tanah yang luas akibat pengambilalihan oleh perusahaan-perusahaan yang terlibat dan dikonversi menjadi perkebunan. Kerusakan permanen yang mereka alami terus meluas dan meningkat seiring dengan bertambahnya jumlah perusahaan yang mulai beroperasi.

Le Président indonésien s’engage à reconnaître les droits collectifs des peuples autochtones à leurs territoires

Dans une déclaration importante à l’occasion d’une rencontre internationale réunissant quelques-uns des principaux acheteurs d’huile de palme et de pâte à papier indonésiennes du monde, le Président indonésien, Susilo Bambang Yudhoyono, a annoncé de nouvelles mesures pour freiner la déforestation. Acceptant la responsabilité du « brouillard » annuel plus épais que d’habitude dû aux incendies de forêt dans les plantations à Sumatra, qui ont assombri les vies des résidents de Singapour et du Sud de la Malaisie (ainsi que de Sumatra même), le Président a associé la nécessité de renforcer le contrôle des forêts à la nécessité de garantir les droits des communautés tributaires de la forêt et des peuples autochtones.

Presiden Indonesia berkomitmen untuk mengakui hak-hak kolektif masyarakat adat atas wilayah mereka

Dalam sebuah pernyataan penting kepada sebuah pertemuan internasional yang dihadiri sebagian pembeli terbesar minyak sawit dan kertas-bubur kertas Indonesia, Presiden Indonesia Susilo Bambang Yudhoyono mengumumkan langkah-langkah baru untuk menahan laju deforestasi. Seraya menerima tanggung jawab atas kabut asap yang lebih buruk dari biasanya akibat pembakaran hutan di perkebunan di Sumatra, yang telah mengganggu kehidupan masyarakat Singapura dan Malaysia (termasuk masyarakat Sumatra sendiri), Presiden mengaitkan perlunya pengawasan yang lebih kuat terhadap hutan dengan perlunya menjamin hak-hak masyarakat yang tergantung pada hutan dan hak-hak masyarakat adat. 

Une vague de discussions sur la REDD+ déferle après Copenhague

L'inquiétude monte au sujet de la consultation et de la participation inadéquates des peuples autochtones aux discussions concernant les principales initiatives forestières et climatiques et les risques potentiels pour leurs droits. En mars, les peuples autochtones ont été exclus d'une réunion à Paris pour le lancement d'une initiative franco-norvégienne sur la REDD+ (Réduction des émissions causées par le déboisement et la dégradation des forêts - Plus). Des préoccupations ont été exprimées par les peuples autochtones guyanais au sujet du processus actuellement en cours relatif à la REDD+ et à la stratégie de développement à faible intensité de carbone (LCD) dans leur pays. Le fonds de partenariat pour la réduction des émissions de carbone forestier (FCPF) a développé son cadre d'Évaluation environnementale et sociale stratégique (SESA), sans clarifier la façon dont les garanties de la Banque mondiale seront appliquées.

Le CERD a demandé au gouvernement indonésien de protéger les droits de propriété des communautés autochtones lors des procédures REDD

En réaction à une demande d'action urgente de la part de Aliansi Masyarakat Adat Nusantara (AMAN), Sawit Watch, FPP et d'autres organisations, le Comité des Nations Unies pour l'élimination de la discrimination raciale (CERD) a exhorté l'Indonésie à assurer une protection effective des droits des peuples autochtones dans la mise en œuvre de la réduction des émissions dues à la déforestation et à la dégradation des forêts (REDD).

Lire la réponse du CERD (disponible seulement en anglais) Lire la demande d'action urgente (disponible seulement en anglais)