Ressources

Production d’huile de palme, conservation du « carbone forestier » et droits des communautés

La production d’huile de palme fait l’objet de critiques constantes en raison de ses effets destructeurs sur les forêts, la biodiversité et les valeurs environnementales en général. Plus récemment, le secteur a été ciblé pour empêcher l'émission massive de gaz à effet de serre due au déboisement qu’il entraîne ainsi qu’au drainage et au développement de plantations dans des tourbières.

Création d’un nouveau protocole de surveillance et de gestion des hautes valeurs de conservation 5 et 6

La reconnaissance des impacts sociaux et environnementaux de la conversion à grande échelle de terres en plantations de monocultures telles que le palmier à huile a amené de nombreux organismes de normes volontaires de durabilité, dont la Table ronde pour la production durable de l’huile de palme (RSPO), à adopter le concept des hautes valeurs de conservation (HVC).

Conflict or Consent? The oil palm sector at a crossroads

Pour lire ce rapport en anglais ou en indonésien.

La croissance de la demande mondiale en huile de palme favorise l’expansion à grande échelle des plantations de palmiers à huile en Asie du Sud-Est et en Afrique.  Les préoccupations concernant les impacts environnementaux et sociaux de la conversion de vastes étendues de terre en plantations de monocultures ont motivé la mise en place, en 2004, de la Table ronde pour la production durable de l’huile de palme (RSPO), qui encourage l’expansion de la production de palmiers à huile sans que celle-ci entraîne la destruction de hautes valeurs de conservation ni des conflits sociaux.  De nombreux organismes internationaux ont également réclamé la réforme des cadres nationaux afin de sauvegarder les droits des communautés et d’établir une bonne gouvernance foncière.