Ressources

Défis et perspectives liés à l’appropriation de la foresterie communautaire en RoC

En l’absence d’un régime foncier qui établit des droits de propriété collective suffisamment clairs, la foresterie communautaire apparait actuellement comme l’option la plus efficace pour sécuriser les droits de tenure foncière coutumière au Congo. Mais dépit des opportunités offertes par la foresterie communautaire aux CLPA pour la sécurisation des droits fonciers coutumiers et l’amélioration des moyens de subsistance, plusieurs défis et contraintes liés à la précarité des régimes fonciers ainsi qu’à la superposition des tenures foncières subsistent.

Rapport de lancement du projet « Navigateur Autochtone, données des Peuples Autochtones »

Du 10 au 15 septembre 2017, s’est tenu à Yaoundé, dans la salle de conférence du Monastère Bénédiction du Mont Fébé, l’atelier de lancement du projet « Navigateur Autochtone : Données des Peuples Autochtones », co-organisé par Forest Peoples Programme (FPP) et l’Association Okani, avec l’appui financier de l’Union Européenne (UE). Cet évènement a connu la participation de la plateforme GBABANDI (des membres de l’ASBAK, ABAWONI, ADEBAKA, ABEGUENI, ARBO, Bouma Bo Kpode, CADDAP, l’Association Okani), et des médias.

5 nouvelles plaintes contre la plus grande compagnie d’huile de palme d’Indonésie

Des ONG indonésiennes, libériennes et internationales viennent de soumettre cinq nouvelles plaintes (ci-jointes) contre Golden Agri Resources (GAR), la plus grande entreprise de production d’huile de palme en Indonésie. D’après les ONG, GAR, qui fait partie de l’énorme conglomérat Sinar Mas (Golden Rays) – sous le contrôle de la famille Widjaja, avec des intérêts dans des secteurs allant de l’huile de palme et de la pulpe à papier à l’immobilier et au secteur banquier – échoue à se mettre en conformité avec les normes RSPO.

« Sans droits fonciers autochtones, il n’y aura ni Amazonie ni sécurité pour l’humanité »

Oslo, mercredi 27 juin 2018. À la veille de son intervention devant le Forum d’Oslo sur les forêts tropicales (OTFF), l’organisation autochtone nationale péruvienne AIDESEP a publié un rapport conjoint avec le Forest Peoples Programme (FPP) qui met en exergue les échecs répétés du gouvernement péruvien pour respecter ses engagements progressifs de reconnaissance des droits fonciers autochtones. Sur une note positive, ce rapport rend compte des progrès rapides dans l’enregistrement des terres autochtones grâce aux programmes de financement décentralisés mis en place et supervisés par des organisations autochtones.

Un marathon n’est pas un sprint : le rôle du financement international de la lutte contre les changements climatiques pour garantir les droits fonciers autochtones au Pérou

À la veille de son intervention devant le Forum d’Oslo sur les forêts tropicales (OTFF), l’organisation autochtone nationale péruvienne AIDESEP a publié un rapport conjoint avec le Forest Peoples Programme (FPP) qui souligne les échecs répétés du gouvernement péruvien pour respecter ses engagements progressifs de reconnaissance des droits foncie

Peuples autochtones et défenseurs de la forêt bravent les meurtres et les intimidations pour exhorter les gouvernements européens à respecter leurs engagements en matière de droits humains et lutter contre la déforestation due aux matières premières

Des dirigeants autochtones et des défenseurs des droits humains de quatre pays abritant des forêts tropicales se rendent à Paris pour appeler instamment à agir contre la déforestation et les violations des droits humains lors de la réunion multipartite du 27 juin du

The State of the Global Paper Industry 2018

« Les peuples autochtones ont le droit, reconnu dans le droit international, d’accorder ou de refuser leur consentement aux projets d’exploitation qui les affecteront, et de plus en plus d’entreprises de l’industrie papetière s’engagent à respecter ces dr

Les défenseurs des droits humains et des peuples autochtones en visite dans l'UE appellent à une meilleure protection des droits dans le secteur des produits agricoles et à des politiques « sans déforestation » de commerce et d'investissement

AMSTERDAM- (15 février 2018) Quatorze dirigeants et défenseurs des droits humains provenant de pays forestiers ont lancé aujourd'hui un appel à l'action et un rapport complet sur les mesures à prendre pour protéger les défenseurs des droits humains et proposer des solutions axées sur les dr