Ressources

5 nouvelles plaintes contre la plus grande compagnie d’huile de palme d’Indonésie

Des ONG indonésiennes, libériennes et internationales viennent de soumettre cinq nouvelles plaintes (ci-jointes) contre Golden Agri Resources (GAR), la plus grande entreprise de production d’huile de palme en Indonésie. D’après les ONG, GAR, qui fait partie de l’énorme conglomérat Sinar Mas (Golden Rays) – sous le contrôle de la famille Widjaja, avec des intérêts dans des secteurs allant de l’huile de palme et de la pulpe à papier à l’immobilier et au secteur banquier – échoue à se mettre en conformité avec les normes RSPO.

Nous pouvons vivre de la forêt, pas du palmier à huile

Jakarta – Une coalition de la société civile a mené une action devant le Ministère de l’environnement et des forêts vendredi (23/03/2018), pour protester contre un permis d’octroi des terres forestières étatiques près du fleuve Wosimi dans les sous-districts de Naikere et Kuriwamesa d

Enfin une victoire pour Long Isun

Après une décennie de luttes contre la menace de la destruction des forêts, la communauté autochtone de Long Isun a remporté une petite victoire.

L’entreprise Wilmar International impliquée dans une fusillade policière contre deux fermiers sur une propriété d’huile de palme

Des ONGs indonésiennes se sont fortement opposées aux autorités du gouvernement d’Indonésie au sujet d’un incident qu’ils ont enregistré le 18 décembre 2017, lorsque des forces de police ont tiré et blessé deux fermiers. Les tirs ont eu lieu sur une des plantations d’huile de palme de l’entreprise Wilmar International, en Kalimantan Centrale, en Indonésie sur l’île de Bornéo.

Abattre le cœur de Bornéo : le cas alarmant des Long Isun

À la fin du 19e siècle, un grand groupe de Dayak Bahau s’est établi au bord de la rivière Meraseh, un affluent du Haut-Mahakam dans le Kalimantan occidental, en Indonésie. Pendant un siècle, il vécut paisiblement à Long Isun, jusque dans les années 1980, lorsque le gouvernement le réinstalla sur les rives de la rivière Mahakam.

Les différends sur l’huile de palme s’internationalisent

En avril, le Parlement européen, à une majorité importante tous partis confondus, a adopté un rapport mettant en évidence les violations des droits humains, les violations des droits des travailleurs, l’accaparement des terres et la destruction environnementale associés à la production d’huile de palme.

Appels à une protection accrue des droits autochtones dans le secteur agro-industriel en Asie du Sud-Est

« Pour les peuples autochtones, l’environnement est étroitement lié à chaque aspect de leur vie et de leur survie. Ils sont les piliers de la bonne gouvernance de l’environnement ». C’est avec ces mots que Tan Sri Razali Ismail, de la Commission des droits humains de la Malaisie (SUHAKUM), a salué les participants à la 6e Conférence de l’Asie du Sud-Est sur les droits humains et l’agro-industrie.

Violations des droits humains et agro-industrie – Que justice soit faite immédiatement pour les communautés affectées !

Des groupes de défense des droits humains inquiets se sont réunis à l’occasion de la 5e Réunion régionale sur les droits humains et l’agro-industrie en Asie du Sud-est

Les incendies de forêt ravageurs en Indonésie et les nombreuses exécutions extrajudiciaires liées aux accaparements de terres de l’agro-industrie dans toute l’Asie du Sud-est ont fait les gros titres dans le monde entier. Ces violations choquantes des droits humains fondamentaux des peuples ont contraint des groupes de défense des droits humains préoccupés à se rassembler à l'occasion de la 5e Réunion régionale sur les droits humains et l’agro-industrie en Asie du Sud-est les 5 et 6 novembre 2015 à Puerto Princesa, sur l’île de Palawan aux Philippines.

Les efforts des entreprises du secteur de l’huile de palme pour freiner la déforestation ne sont pas durables

Les entreprises du secteur de l’huile de palme sont depuis longtemps critiquées pour leur défrichement nuisible des forêts et des tourbières, qui contribue de façon significative au réchauffement climatique. Selon les estimations, l’Indonésie, où la déforestation est encore en hausse malgré des promesses présidentielles visant à l'arrêter, est le troisième plus important émetteur de gaz à effet de serre du monde. Cela est dû principalement à un défrichement à grande échelle au profit des plantations de palmier à huile, des sociétés du secteur de la pâte à papier et du papier, et de la transmigration. Au vu de l’inefficacité des efforts gouvernementaux, obtenir des entreprises qu’elles conservent des zones forestières et des tourbières sur leurs concessions semble un moyen judicieux pour endiguer le problème. Mais étant donné que la plupart des concessions sont octroyées par les gouvernements sans reconnaître et garantir au préalable les terres des communautés localesquelles sont les implications de ce gel des terres pour les droits et les moyens de subsistance des peuples des forêts ?

Indonésie : Le conseiller-médiateur de la SFI se retire du processus de médiation sur la concession de palmiers à huile de PT Asiatic Persada

Le conseiller-médiateur de la Société financière internationale a officiellement annoncé son retrait du dossier concernant PT Asiatic Persada, suite à la vente de la concession par Wilmar en avril 2013, et la décision prise par la nouvelle direction de poursuivre la médiation à l’aide d’une équipe gouvernementale.  Ceci en dépit du fait que les communautés batin sembilan concernées et les ONG signataires de la plainte ont demandé à maintes reprises au conseiller-médiateur de la SFI de continuer à assurer la médiation et d’encourager l’entreprise à poursuivre dans cette voie en vue de résoudre le conflit.