Ressources

Guyana : le peuple wapichan s’exprime encore une fois pour ses terres et ses forêts

En avril et en mai 2013, le peuple wapichan du sud du Guyana a fait parvenir des messages clairs au gouvernement indiquant que toutes les exploitations minières et autres exploitations doivent respecter ses droits fonciers coutumiers et observer le principe  du consentement libre, préalable et éclairé (FPIC). Les villages wapichan ont désormais renoué le dialogue avec le gouvernement concernant les mesures nécessaires pour reconnaître et garantir leurs terres, notamment des plans pour l’établissement d’une grande forêt communautaire dans le bassin du haut Essequibo.

Partage des savoirs : des organisations autochtones du Suriname et du Guyana partagent leurs expériences en matière de cartographie des ressources communautaires et de planification de la gestion territoriale

En mars 2013, une délégation de six membres de l’Organisation des peuples kalin’a et lokono de Marowijne (KLIM) du Suriname s’est rendue dans les régions du Sud-Central et de l’Extrême-Sud du Guyana pour effectuer une visite auprès des peuples wapichan et makushi (unis dans le cadre de SCPDA, l’Association pour le développement des peuples du Sud-Central), afin de partager des expériences et des approches en matière de cartographie des ressources communautaires et de planification de la gestion territoriale. Cette visite d’échange entre des partenaires du Forest Peoples Programme a démontré la grande valeur et les avantages de l’apprentissage intercommunautaire. Cette visite, voulue de longue date par KLIM et SCPDA, a été rendue possible grâce à une subvention de la Fondation Siemenpuu. 

Le peuple wapichan du Guyana présente la carte des territoires et les propositions de la communauté pour sauver les forêts ancestrales

Éléments principaux :

·      Réalisation d’une carte communautaire numérique de l’utilisation et de l’occupation traditionnelles du wiizi (territoire) des Wapichan par les cartographes wapichan et un spécialiste SIG.

·      La carte communautaire est basée sur des milliers de points de cheminement géo-référencés par imagerie satellite.

·      La carte d’utilisation a été finalisée par le biais de multiple rencontres de validation dans les communautés wapichan ainsi que par des consultations avec les communautés makushi et wai wai au nord et sud du territoire wapichan.

·      Plus de 80 consultations et ateliers communautaires ont été menés pour compiler le plan territorial innovant intitulé Thinking Together for those Coming Behind Us (Penser ensemble pour ceux qui viendront après nous).

·      Le plan d’aménagement du territoire comprend des propositions pour établir une forêt conservée par les Wapichan et contient des dizaines d’accords intercommunautaires pour des actions visant à garantir les droits fonciers, promouvoir l’utilisation durable des ressources et permettre un développement des communautés décidé de manière autonome.

·      Les participants à l’événement de lancement de la carte et du plan wapichan à Georgetown au Guyana ont fait l’éloge de ces travaux comme étant un modèle potentiel pour d’autres peuples autochtones au Guyana et dans le monde entier.

Le peuple Wapichan (Guyane) a présenté la carte de la communauté devant un public international lors de la réunion de la CDB

Après plusieurs années de dur labeur, le peuple Wapichan de la region du sud en Guyane a achevé sa carte communautaire, qui montre toute l'étendue du territoire Wapichan et l'utilisation coutumière des terres et ressources par les communautés Wapichan. La réunion du Groupe de travail sur l'article 8 j) et les dispositions connexes (WG8j-6) de la Convention sur la diversité biologique (CDB) à Montréal fut l'occasion de présenter cette carte au public. L'audience internationale a été très impressionnée par cette initiative de la communauté et en a fait l'éloge.