Ressources

Victoire juridique pour Santa Clara de Uchunya

Flash info : Une décision juridique historique pour les peuples autochtones du Pérou lorsque la plus haute instance du pays a accepté de résoudre l’action en justice déposée par la communauté Shipibo de Santa Clara de Uchunya.

Appel à la solidarité et au soutien depuis l’Amazonie péruvienne

À la mi-juillet, Forest Peoples Programme a lancé une page de sociofinancement pour contribuer à la recherche de solutions urgentes que demande Santa Clara de Uchunya, une petite communauté shipibo qui lutte pour empêcher la destruction de ses forêts et de ses modes de vie par une société de production d’huile de palme et des trafiquants de terrains.

Des organisations péruviennes et internationales énoncent publiquement leurs préoccupations envers les menaces de mort auxquelles font face les dirigeants autochtones de la communauté de Santa Clara de Uchunya

De puis 2013, la communauté Shipibo de Santa Clara d'Uchunya, avec le soutien de leur organisation représentative (FECONAU), lutte contre la destruction et l'appropriation de leurs terres traditionnelles en vue de la transformation des forêts en plantations de palmiers à huile.

« La menace de mort est bien présente et couve ». Les acteurs non-étatiques doivent intervenir pour protéger les défenseurs des droits humains là où les États n’interviennent pas

Les défenseurs des droits humains, les lanceurs d’alerte et les témoins s’exposent à de nombreux dangers dans leur lutte pour mettre en lumière les violations des droits humains et l’utilisation illégale des ressources, les accaparements de terres et la corruption qui y sont liés.

Ce tigre n’aime pas l’huile de palme

La monoculture du palmier à huile se répand dans les montagnes de Montes de María en Colombie, ce qui suscite des protestations parmi les communautés privées de terres

Venezuela : la politique minière menace les terres autochtones

Le Venezuela fait la une de l’actualité internationale principalement dans des reportages consacrés à l’effondrement de l’économie du pays et aux mesures de plus en plus répressives du Président Nicolas Maduro pour s’accrocher au pouvoir malgré la majorité remportée par l'opposition au Congrès.

Une société du secteur de l’huile de palme du groupe Melka au Pérou quitte la RSPO et se voit infliger une amende

Depuis 2014, la communauté autochtone shipibo de Santa Clara de Uchunya, avec l’appui de FECONAU (la Fédération des communautés natives d’Ucayali) a contesté les activités de la société du secteur de l’huile de palme Plantaciones de Pucallpa SAC (PdP), qui a détruit plus de 5 000 hectares de ses forêts traditionnelles dans la région d’Ucayali au Pérou. Récemment, les luttes de la communauté ont commencé à aboutir à des résultats significatifs.