Un projet de conservation du Fonds pour l’environnement mondial au Myanmar viole les droits autochtones

Karen indigenous peoples
Karen indigenous peoples

Un projet de conservation du Fonds pour l’environnement mondial au Myanmar viole les droits autochtones

Communiqué de presse : Conservation Alliance Tanawthari (CAT), 16 juillet, 2018

Un projet de conservation du Fonds pour l’environnement mondial au Myanmar viole les droits autochtones

Le 16 juillet 2018, Conservation Alliance Tanawthari (CAT) a déposé une plainte formelle concernant la violation du droit des peuples autochtones karen au consentement libre, préalable et éclairé (FPIC) par le projet de conservation Ridge to Reef du Fonds pour l’environnement mondial (FEM) dans la région de Tanintharyi, au Myanmar. Cet énorme projet de conservation menace les droits aux terres et aux ressources de milliers d’Autochtones karen. Un atelier est prévu le 17 juillet pour le lancement du projet Ridge to Reef, mais les communautés autochtones locales n’ont pas été consultées. CAT appelle le GEF à suspendre Ridge to Reef tant qu’un processus de consentement libre, préalable et éclairé complet avec les communautés affectées par le projet n’aura pas été mené. « Mettre en œuvre le projet Ridge to Reef sans FPIC est une violation grave des droits des peuples autochtones et des mesures de protection du FEM » a déclaré le coordonnateur de CAT, Naw Eh Htee Wah. La plainte de CAT contre le FEM est disponible sur :

https://www.iccaconsortium.org/index.php/2018/07/13/stop-the-ridge-to-reef-project-in-burma-myanmar/

Ridge to Reef est un projet d’une valeur de 21 millions de dollars des États-Unis, qui couvre 1,452 million d’hectares, soit environ un tiers de la superficie totale de la région de Tanintharyi. Le projet vise à étendre les aires protégées dans la région, notamment avec l’établissement du Parc national Lenya (LNP), qui risque d’exclure des Autochtones karen de leurs territoires ancestraux. « Si le parc national est établi, comment survivrons-nous ? » demande le dirigeant de la communauté de Lenya, Saw Min Yin. Par ailleurs, le projet menace les droits de milliers de réfugiés et de personnes déplacées à l’intérieur de leur pays (DPI) de retourner sur leurs anciennes terres dans la région. CAT appelle le FEM à suspendre le projet Ridge to Reef tant que des garanties substantielles n’auront pas été mises en place pour le retour volontaire de ceux qui ont été déplacés par la guerre civile, en toute sécurité et dans la dignité.

CAT appelle le FEM et les autres parties responsables à soutenir les initiatives en cours des communautés autochtones visant à protéger leurs terres et ressources conformément à leurs systèmes coutumiers. Plutôt que de soutenir des approches descendantes à la conservation, le FEM et les parties responsables doivent adopter une approche alternative axée sur les droits des Autochtones à gérer et protéger leurs forêts et ressources. « Les communautés karen de la région de Tanintharyi s’attellent déjà à la conservation de leurs propres ressources naturelles, par conséquent la communauté internationale doit reconnaître et soutenir leurs efforts » a déclaré Saw San Ngwe, membre du CAT et Directeur de Southern Youth.

Contacts :

Naw Eh Htee Wah          CAT Coordonnateur                             ehhteewah@gmail.com             09459254587

Saw San Ngwe               Southern Youth Directeur                    sanngwe11@gmail.com             09793958730

Saw Min Yin                    Communauté de Lenya Dirigeant                                                             09429413940