Paraguay: La Fédération des Autochtones dénonce les abus commis contre les communautés autochtones

Makutinga community
Makutinga community

Paraguay: La Fédération des Autochtones dénonce les abus commis contre les communautés autochtones

Pour la journée internationale des droits de l’homme, la fédération des autochtones La Federación por la Autodeterminación de los Pueblos Indígenas (FAPI) a publié une déclaration exprimant sa solidarité avec la communauté Jejytymiri du peuple Ava Guaraní et dénonçant les abus commis contre la communauté autochtone Makutinga du peuple Mbya Guaraní.

« La Fédération pour l’Auto-Détermination des Peuples Autochtones (The Federation for the Self-Determination of Indigenous Peoples - FAPI) se déclare en solidarité avec ses frères, les membres de la communauté autochtone Jejytymiri, du peuple Ava Guaraní, du district de Yvyrarovana, qui ont été victimes de la plus grande répression à laquelle nous, peuples autochtones, pouvons être soumis, c’est dire l’expulsion de nos terres ancestrales.

L’Etat du Paraguay nous a reconnus en tant que Peuples, devant la formation de l’Etat paraguayen. Nous avons été sur nos terres avant que le Paraguay soit devenu un Etat/une Nation et nous avons donc des droits ancestraux sur les terres et territoires que nous occupons, et nous affirmons ces droits. Nous nous demandons, combien de temps la spoliation de nos terres va-t-elle continuer ? Combien de temps est-ce que les non-autochtones vont nous traiter comme faisant partie de leur fief ?

Plus de 500 ans ont passé depuis la première grande spoliation de nos territoires, et bien que nos droits ancestraux ont été reconnus, nous souffrons toujours du colonialisme et de la discrimination structurelle manifestée principalement par la violation du droit légal et ancestral sur nos terres et territoires. »

« [...] Aujourd’hui, jour international des droits de l’Homme, nous demandons à l’Etat du Paraguay et aux trois pouvoirs de respecter les droits, spécialement en réparation des conséquences terribles des violations supportées par les femmes, les enfants et les hommes de la communauté Jejytymiri, et de prendre des mesures pour prévenir définitivement toute attente d’usurpation et de spoliation des terres de la Communauté Autochtone. »

Voir Déclaration ici (Click here to read the full statement - Spanish only)

Security forces enter the Makutinga indigenous community
Security forces enter the Makutinga indigenous community
By
Federation for the Self-Determination of Indigenous Peoples (FAPI)