Témoignages des communautés indiquant comment protéger les droits et les forêts

Témoignages des communautés indiquant comment protéger les droits et les forêts

La lutte contre la déforestation et les actions visant à atténuer les changements climatiques figureront parmi les priorités de l’ordre du jour de la prochaine Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques, qui se tiendra en décembre à Lima, Pérou (CdP20). On en voudra pour preuve dernièrement les intenses négociations sur REDD+, et plus récemment le lancement de la Déclaration de New York sur les forêts, signée par des gouvernements, des entreprises et des ONG à l'occasion du Sommet sur le climat des Nations Unies à New York en septembre.

REDD+, une agriculture intelligente sur le plan climatique et les chaînes d’approvisionnement durables joignent désormais leurs efforts pour réduire la déforestation et les émissions de carbone qui y sont associées dans les zones tropicales. Néanmoins, le non-respect des normes de sauvegarde convenues au niveau international, des réformes inadéquates de la gouvernance, et les pressions croissantes sur les terres et les territoires autochtones exigent des actions plus décisives pour lutter contre le danger de l’aggravation des violations des droits humains.

Les accords volontaires et les partenariats public-privé ne peuvent se substituer à des actions internationales et nationales solides qui s’attaquent aux facteurs internes et externes de déforestation, garantissent la conformité aux règles et normes internationales des droits humains, et en particulier le respect et la protection des terres, territoires et ressources des peuples autochtones, et le principe du consentement libre, préalable et éclairé.

La responsabilité des gouvernements et des entreprises est d’autant plus urgente étant donné le risque que les négociations actuelles en vue de la CdP21 à Paris ne manifestent qu’un intérêt de pure forme pour les droits des peuples autochtones et pour l’obligation de garantir une approche fondée sur les droits à l’atténuation basée sur l’utilisation des terres, et le risque que la contribution positive des peuples autochtones à la protection des forêts, à l’atténuation des changements climatiques et à leur adaptation ne soit pas dûment reconnue.

Pour toutes ces raisons, le Forest Peoples Programme (FPP) organise – en collaboration avec l’organisation péruvienne des peuples autochtones AIDESEP – une réunion publique internationale sur la déforestation et les droits humains à l’occasion de la CdP20. La réunion se tiendra au Musée d’art de Lima (MALI) le 8 décembre. L’invitée spéciale de cette réunion sera Victoria Tauli-Corpuz, Rapporteuse spéciale des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones. Il s'agira d'une rencontre publique au cours de laquelle les leaders autochtones d'Amérique latine, d'Afrique et d'Asie partageront leurs expériences du terrain sur les questions liées à la déforestation et aux droits humains qui y sont associés, et leurs expériences dans le domaine de la protection des forêts et des ressources. Cette réunion sera également l'occasion de lancer un rapport décisif sur la déforestation, en présence des auteurs et des communautés concernées, et de réitérer les demandes de la Déclaration de Palangka Raya.

Outre cette réunion, qui se veut une contribution aux activités de la Cumbre de los Pueblos, le FPP et une délégation de leaders des peuples autochtones et de représentants d'organisations de la société civile du Pérou, de la Colombie, du Guyana, de Panama, du Paraguay, de la République démocratique du Congo et d’Indonésie participera également aux activités qui se dérouleront au Pavillon autochtone, et aux initiatives de la société civile lors du Forum mondial sur les paysages.

Pour une description plus détaillée du cadre de la réunion (Anglais)Déclaration de Palangka Raya sur la Déforestation et les Droits des Peuples des Forêts

Pour vous pré-inscrire, veuillez envoyer un email à COP20hearing@forestpeoples.org afin de réserver votre place pour venir partager vos expériences et entendre les témoignages des communautés.