Conservation fondée sur les droits

Plusieurs communautés autochtones et locales sont confrontées à l’établissement d’aires protégées sur leurs terres sans leur consentement ou sans leur participation (effective) à la gestion ou à la prise de décisions. FPP appuie leurs activités à l’échelle locale, nationale et internationale afin de veiller à ce que les initiatives de conservation, et en particulier les aires protégées, ne portent pas atteinte à leurs droits et moyens de subsistance.

Au cours des dernières années, des accords ont été conclus dans le cadre de plusieurs processus internationaux, laissant clairement entendre que les initiatives de conservation doivent respecter les droits des peuples autochtones. L’Accord de Durban et le Plan d’action de Durban (Congrès mondial sur les parcs 2003), les résolutions et les recommandations des Congrès mondiaux de la nature de l’UICN, et le Programme de travail sur les aires protégées de la CDB et autres décisions de la CdP à la CDB en sont des exemples bien connus. Cette nouvelle attitude à l’égard de la conservation est parfois appelée le « nouveau paradigme de la conservation ». FPP aide les communautés autochtones et locales à assurer le suivi de la mise en œuvre de ces accords et directives concernant les droits autochtones dans le domaine de la conservation, et à nouer le dialogue avec le gouvernement et les organismes de conservation dans leurs pays, afin de réclamer les réformes nécessaires dans les politiques et pratiques nationales ou locales. FPP s’est aussi employé activement à soutenir les Aires du patrimoine autochtone et communautaire (APAC).

Baka mapping traditional hunting and fishing areas deep inside Nki Forest
Baka mapping traditional hunting and fishing areas deep inside Nki Forest, Cameroon, 15km away from the road, 2006
By
FPP
Ogiek forests, Kenya

The Ogiek have been protecting and conserving their forests and fauna for generations.

By
Justin Kenrick / FPP