Instances internationales

Les politiques internationales en matière de biodiversité, d’environnement ou de conservation, qu’elles soient contraignantes ou volontaires, sont très importantes pour les peuples autochtones puisqu’elles fixent les normes qui devraient être appliquées par les gouvernements et organisations du monde entier. Les peuples autochtones et les communautés locales entreprennent des actions afin de s’assurer que leurs droits soient au centre des politiques visant à stopper la perte de biodiversité mondiale et mettre en lumière les causes profondes des problèmes. FPP appuie les actions de plaidoyer et la représentation des peuples autochtones dans les instances internationales.

Les instances internationales les plus importantes sont la Convention sur la diversité biologique (CDB) et l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). La CDB est une Convention des Nations Unies qui a été ouverte à la signature au Sommet de terre de 1992 (en même temps que la Convention sur les changements climatiques (CCNUCC)) et est entrée en vigueur en décembre 1993. La CDB comporte plusieurs programmes thématiques, tels que la biodiversité des forêts ou la biodiversité marine et côtière, et plusieurs axes transversaux, dont les aires protégées, l’utilisation durable de la biodiversité et les connaissances, innovations et pratiques traditionnelles. Tous les deux ans, les parties à la CDB approuvent des décisions dans le cadre de la Conférence des parties (CdP). Entre les CdP, plusieurs réunions plus restreintes portant sur des questions particulières sont tenues. Les décisions de la CDB sont contraignantes, ce qui signifie que les gouvernements sont tenus d'en appliquer les dispositions. L’UICN (Union internationale pour la conservation de la nature) est un réseau mondial œuvrant en faveur de la conservation de la nature. Le Congrès mondial de la nature (CMN) de l’UICN est l’organe suprême de l’UICN et se réunit tous les quatre ans. L’Assemblée des membres adopte des résolutions et des recommandations qui orientent les politiques de l’UICN en plus d’influer sur plusieurs autres organisations dans le monde.

Les peuples autochtones participent activement aux deux instances, dans le but d'influencer la formulation de politiques et la prise de décisions et de faire connaître leurs préoccupations et solutions locales. Ils s’emploient également à suivre et évaluer la mise en oeuvre à l’échelle locale et nationale des accords conclus au niveau international, et demandent des comptes aux autorités et aux organisations lorsque la situation l’exige.

Indigenous peoples' press conference, supported by FPP, at the IUCN World Conservation Congress (WCC), Barcelona, October 2008
Conférence de presse des peuples autochtones, au Congrès mondial de la nature (CMN) de l’UICN, Barcelone, 2008
By
FPP
COP20 Lima Peru
Testimony from a community leader at a Public Hearing during CoP20 in Lima, Peru, December 2014
By
FPP