L’expansion de la plus grande entreprise du secteur de l’huile de palme d’Indonésie est interrompue suite à une plainte du FPP

L’expansion de la plus grande entreprise du secteur de l’huile de palme d’Indonésie est interrompue suite à une plainte du FPP

Un conglomérat du secteur de l’huile de palme est sommé d’interrompre l'expansion de ses activités suite à de nombreuses violations des normes de la RSPO.

Début mai 2015, l'organe de la Table ronde pour une huile de palme durable (RSPO) chargé de recevoir les plaintes (Comité des plaintes) a donné raison au Forest Peoples Programme suite à sa plainte à l’encontre de Golden Agri Resources (GAR), qui cherchait à étendre ses opérations sur 18 sites au Kalimantan. Après avoir déterminé qu’il disposait de « motifs raisonnables » pour conclure que la société agit en violation de plusieurs normes de la RSPO, la dernière décision du Comité indique :

« Le Comité interdit par la présente décision à GAR d’acquérir ou d’exploiter de nouvelles zones tant que cette plainte n’aura pas été traitée à la satisfaction du Comité des plaintes  ».

Des investigations répétées sur le terrain par le Forest Peoples Programme et son partenaire local, LinkAR-Borneo, montrent que la société a répondu très lentement, après que les ONG avaient fait part à maintes reprises de préoccupations d’abord à l’entreprise, puis à la RSPO. Les ONG ont constaté que l’entreprise avait prévu l’expansion de ses activités après s'être saisie de terres sans consentement adéquat, qu'elle n'avait pas achevé les évaluations de haute valeur de conservation requises, et qu’elle était d’une légalité douteuse. Le Comité des plaintes a décidé que :

« GAR doit par ailleurs adopter des mesures correctives afin de remédier à toute lacune dans son processus d’acquisition des terres avec les communautés affectées... » et insiste sur le fait que « GAR doit respecter son engagement d’attribuer 20 % des terres aux petits exploitants comme il a promis de le faire... ».

Agus Sutomo, Directeur exécutif de LinkAR Borneo, établi à Pontianak, déclare :

« Nous avons besoin que le gouvernement prenne note de cette décision. L’application chaotique de la loi et la distribution de permis pour des plantations de palmier à huile sur les terres des peuples autochtones sans même les informer au préalable sont néfastes pour les personnes, pour les forêts, et pour l’Indonésie ».

Au cours des dernières années, des ONG ont fait part de leur consternation croissante quant au fait que la RSPO n’appliquait pas ses normes et fermait les yeux face à de multiples violations.

« Nous espérons que cette décision persuadera GAR/SMART qu’ils doivent renégocier avec les communautés là où ils ont pris leurs terres sans leur consentement éclairé », déclare Marcus Colchester, Conseiller principal en matière de politiques du Forest Peoples Programme. « Nous sommes grandement encouragés par le fait que la RSPO respecte sa norme. Nous devons éliminer tout accaparement de terre de la chaîne d'approvisionnement approuvée par la RSPO ».

Full Press Release (PDF)