Ressources

Les terres autochtones de Raposa Serra do Sol au Brésil: la nécessité d'une action urgente demeure

Le Conselho Indígena de Roraima, Rainforest Foundation US et le Forest Peoples Programme (FPP) ont adressé en janvier 2010 une note actualisée au Comité pour l'élimination de la discrimination raciale (CERD) du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme (HCDH), suite à leur demande d'action urgente envoyée en juillet 2009. Cette note indique que les droits des peuples autochtones au Brésil sont gravement menacés et que le gouvernement brésilien n'a pas encore pleinement examiné et dénoncé les attaques violentes perpétrées contre les peuples autochtones de Raposa, tel que demandé par le CERD.

Lien à la Note actualisée au Comité pour l'élimination de la discrimination raciale (uniquement disponible en anglais) 

Lire tous les documents liés à Raposa Serra do Sol

Les peuples autochtones du Népal demandent à participer à la révision de la constitution

En janvier 2010, le Indigenous Peoples Mega Front, la Lawyers' Association for Human Rights of Nepalese Indigenous Peoples (LAHURNIP) et le Forest Peoples Programme (FPP) ont adressé une demande au Rapporteur spécial des Nations Unies sur la situation des droits de l'homme et des libertés fondamentales des peuples autochtones, suite au non respect par le Népal des recommandations des Nations Unies concernant l'exclusion des peuples autochtones du processus de révision de la Constitution du Népal. Lien à la Demande au Rapporteur spécial des Nations Unies (uniquement disponible en anglais)

L'Initiative des Droits et Ressources (RRI) a lancé une nouvelle publication intitulée "The End of the Hinterland" (La Fin de l'hinterland)

La publication met l'accent sur le fait que l'ère des forêts dans les coins perdus s'est achevée ; les zones forestières sont précieuses et visibles par tous. Bien que cela comporte de multiples opportunités, il existe toutefois un risque important d'un accroissement des conflits si les questions liées à la propriété foncière et à la gouvernance ne sont pas résolues.