Ressources

Sabah, Malaisie: lettre aux ministres du gouvernement au sujet de la proposition de barrage à Kaiduan et réponse du Ministre du tourisme, de la culture et de l'environnement

En soutien aux communautés potentiellement affectées, la lettre du FPP fait part de préoccupations quant à l'étude de faisabilité, et demande au Gouvernement de s'engager pour mener des consultations complètes avec la participation des communautés et du public avant de prendre une décision. Lire la lettre envoyée au Bureau du Ministre, Ministre du développement des infrastructures et Ministre du tourisme, de la culture et de l'environnement, 8 mars 2010 (uniquement disponible en anglais).La réponse du Ministre, datée du 10 mars 2010, affirme qu'aucune évaluation officielle n'a encore eu lieu, et que les procédures adéquates seront respectées avant que le Gouvernement ne prenne une décision. Lire la réponse du Ministre (uniquement disponible en anglais). 

Des progrès ont-ils été accomplis à Copenhague malgré la morosité?

De nombreux commentaires et analyses ont suivi les résultats de la 15ème Conférence des Parties (CdP15) de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) qui s'est tenue à Copenhague en décembre dernier. L' "Accord" atteint a été défini en dehors des sessions formelles par une minorité de gouvernements et n'a pas été adopté formellement par la Conférence des Parties, qui en a simplement "pris note". L'Accord ne reconnaît pas les défis et la nécessité urgente de définir des engagements contraignants et justes afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre tout en fournissant le soutien financier et logistique pour une transition vers des solutions énergétiques à faible teneur en carone.

FPP: Série de briefings Droits, forêts et climat - République Démocratique du Congo: La consultation des peuples autochtones et autres populations touchées par les initiatives de REDD en RDC: Un exemple de bonne pratique ?

La DRC a présenté récemment sa Proposition pour la préparation à la REDD (R-PP) au Fonds de partenariat pour le carbone forestier (FPCF) de la Banque mondiale. Etant donné que la réussite à long terme des activités repose sur la participation effective des peuples autochtones, des populations tributaires des forêts et la société civile dans toutes les vastes forêts de la RDC, ce briefing pose la question: la RDC a-t-elle respecté les meilleures pratiques à cet égard, comme le prétend maintenant un organisme des Nations Unies?

Lisez le briefing de Forest Peoples Programme (FPP), le Centre d'accompagnement des Autochtones Pygmées et Minoritaires Vulnérables (CAMV), et le Cercle pour la Défense de l'Enviornnement (CEDEN).

La pression exercée sur les autochtones Sarawak augmente

Sarawak est à nouveau au centre de l'attention au moment où la pression impitoyable exercée sur les "peuples natifs" s'intensifie. Les activités d'exploitation forestière continuent à s'immiscer dans les territoires ancestraux des peuples Dayak, pénétrant au fin fond des terres du peuple Penan, dans les régions montagneuses du Kelabit et jusqu'aux sources du fleuve Rajang. Les pistes d'abattage s'étendent même au-delà de la frontière en Indonésie. Sur la côte et dans les régions de basse altitude de l'État, de vastes étendues de terre des Dayak sont en train d'être converties en plantations de palmiers à huile.

Dans l'Amazone péruvien, des projets gigantesques menacent les territoires amazones et violent les droits des peuples autochtones: le cas de Flor De Ucayali (Pérou)

A travers le Bassin amazonien, les peuples autochtones sont menacés par de grands projets de barrages, de routes et de génération d'électricité prévus par l'initiative controversée soutenue par la Banque interaméricaine de développement (BID) appelée "Initiative pour l'intégration de l'infrastructure régionale d'Amérique du sud" (Initiative for the Integration of the Regional Infrastructure of South America) (IIRSA). Toutefois, ces plans sont définis à huis clos, avec une participation publique très limitée ; les dernières informations publiques remontent souvent à 2004 ! Ce bulletin examine des propositions alarmantes effectuées dans le cadre de l'initiative IIRSA, qui menacent le territoire Shipibo et les peuples autochtones vivant volontairement isolés dans l'Amazone péruvien.

Réunions entre les Batwa de l'Ouganda et les leaders gouvernementaux à Kampala

En décembre 2009, la communauté Batwa du sud-ouest de l'Ouganda et l'organisation qui la représente, la United Organisation of Batwa Development in Uganda (UOBDU), ont maintenu leurs efforts afin de protéger leurs droits en tenant une série de réunions avec les représentants gouvernementaux locaux et nationaux.